Faisons un test : que me répondez-vous si je vous dis “projet européen” ?

Des échanges entre pays où chacun déroule son broken English du mieux qu’il peut ? Des réunions interminables à Bruxelles ? Des euros ? Un formalisme pointilleux où chaque centime doit être justifié en 3 exemplaires ?

Ou alors : une opportunité d’échanger avec d’autres territoires et de glaner des bonnes idées ? La possibilité de donner à un projet une visibilité internationale ? Des rencontres à venir dès qu’il sera à nouveau possible de voyager librement ?

RUDI, c’est un peu de tout cela, bien sûr.

Le projet a été retenu dans le cadre du programme Urban Innovative Actions (UIA). L’UIA c’est le “laboratoire urbain” de l’Europe. Depuis 2015, plus de 86 territoires ont vu leurs projets reconnus et co-financés par l’UIA dans de nombreux domaines (environnement, cohésion sociale, mobilité urbaine, …). Sur le thème de la transition numérique, RUDI partage l’affiche avec le projet Vox Pop de Lisbonne (partage de données publiques et privées sur le thème de la mobilité) ou encore le projet Gavia pour une administration numérique proactive dans une commune proche de Barcelone.

Mon rôle en tant qu’expert européen est double : accompagner le projet en apportant une expertise data mais surtout capitaliser, raconter et partager avec le reste du Monde ce qui fait l’originalité de RUDI.

L’UIA c’est aussi l’opportunité de placer Rennes et sa métropole sur la carte d’Europe des territoires qui expérimentent sur la donnée, aux côtés d’Amsterdam, de Barcelone ou de Berlin. Interesting, isn’t it?

 

 

Simon Chignard,
expert européen du projet Rudi