Sessions Données personnelles

Données personnelles : la question du consentement

Keynote : Consentement, de quoi parle-t-on ?

A propos de données personnelles on parle souvent de "consentement ", qui plus est "éclairé", que tout un chacun est amené à souscrire lorsqu'il s'agit de données personnelles. Mais quel est le contexte juridique et que dit le RGPD ? A quoi pouvons-nous- ou devons-nous- consentir ?  A quelles conditions notre consentement devient-il "éclairé" ?

Elisabeth Lehagre, juriste spécialiste des questions d'éthique du numérique va nous aider à poser des définitions et concepts juridiques qui doivent guider le travail de RUDI sur le consentement, l'accès et l'usage des données personnelles .

Suivi d'une table ronde sur la question du consentement dans le projet RUDI

RUDI a l'ambition de favoriser l'accès aux données personnelles lorsqu'elles sont nécessaires à la création de services d'intérêt général. Mais également de donner aux citoyens la possibilité d'être informé et de consentir, ou pas, à certains usages de leurs données personnelles. Qu'est-ce que RUDI peut proposer en termes de recueil et de gestion du consentement pour rendre plus transparent et plus fiable l'usage des données personnelles?

 

Interventions :

  • Elisabeth Lehagre, juriste à Babotics
  • Sarah Medjek, manager projets d'innovation à la Fing
  • Nicolas Viel, responsable pôle numérique et innovation à Enedis
  • Laurent Lebreton, fondateur et directeur de Eegle et lauréat de l'AAP Rudi avec le projet Héol

Animé par :

  • Jade Georis-Creuseveau, entrepreneure et membre de Tiriad

 


Anonymiser des données personnelles : les choix de RUDI

Quelles règles pour l'anonymisation des données personnelles dans RUDI ?

Présentation et discussion autour du document cadre sur les règles d'anonymisation dans RUDI. Les données personnelles sont investies d'un fort potentiel de valeur économique pour beaucoup d'acteurs mais elles sont aussi très encadrées en Europe par le RGPD. Elles sont aussi l'objet de beaucoup d'inquiétudes pour les défenseurs des libertés individuelles. Pour être conforme à la législation et tenir ses engagements de créer un cadre de confiance pour les citoyens, RUDI propose de mettre en œuvre des règles d'anonymisation des données personnelles. Ce sont ces règles propres au projet RUDI qui seront soumises au débat.